congres

Blogue

La prise en compte des géosciences côtières dans l’aménagement du territoire du Québec maritime

26 janvier 2018

La prise en compte des géosciences côtières dans l’aménagement du territoire du Québec maritime

Par Pascal C. Savard, aménagiste régional à la MRC de La Côte-de-Gaspé

Au-delà de la vue imprenable sur la mer, les côtes maritimes sont des zones contenant de multiples contraintes d’aménagement du territoire. Celles de la Gaspésie, du Bas-St-Laurent, de la CôteNord et des Îles-de-la-Madeleine sont particulièrement touchées par l’érosion littorale. La diminution du couvert de glace dans l’estuaire du St-Laurent rend le littoral plus vulnérable à l’érosion alors que la hauteur et la force des vagues est de plus en plus élevée. Selon les scientifiques, on assistera à une augmentation des tempêtes hivernales et une hausse du niveau marin relatif de 0,6 à 1,8 m d’ici 2010. Considérant que cette accélération de la hausse des niveaux marins mondiaux est la plus importante conséquence des changements climatiques à l’échelle planétaire1, les risques de submersion marine des zones côtières en basse altitude sont de plus en plus grands. D’autant plus que la péninsule gaspésienne s’affaisse de quelques centimètres par année! Téléchargez l’article

Plus d’articles